• 6

À 30 ans, Mathieu qui travaille dans la communication au Luxembourg a totalement arrêté de consommer du cannabis avec du THC, pour son cousin, le chanvre industriel. “Ça fait 5 mois que je n’ai plus tiré sur une taffe de cannabis réel”, comprenez, avec du Thétrahydrocannabinol (THC).

Pourtant, Mathieu en a consommé du THC depuis ses 17 ans. Mathieu était habitué à se rouler un joint par jour, pour décompresser, ou simplement socialiser. “J’ai bien essayé d’arrêter, mais le conditionnement quant au rituel pour fumer était trop présent dans mon esprit”. C’est alors que ce jeune trentenaire a entendu parler du CBD, autrement dit, cannabidiol. Le CBD ressemble comme deux gouttes d’eau à de la marijuana, du chanvre, ou du cannabis. Il existe d’ailleurs plus de 350 noms pour décrire cette substance. La seule différence étant que le CBD ne contient plus de THC, la substance psychotrope active dans le cannabis.


LE CBD:” tous les avantages du cannabis sans les inconvénients! “


Pour bien comprendre le passage du Cannabis avec THC au cannabis sans THC, il est important de comprendre ce que recherchait Mathieu avec son “pétard” quotidien.

“Ce que je cherchais avec la beuh, c’était cette sorte de rituel, d’habitude où tu vas rentrer chez toi après le travail, tu vas fumer ton pétard devant un film et te reposer. Un peu comme boire une bière. Tout le monde associe ça avec la “beuh”, mais c’est aussi parce qu’on prend le temps de parler avec les gens. Tu te relaxes et tu prends le temps. 15 minutes dans ta journée, ça fait du bien.  En plus, j’ai toujours aimé le goût du cannabis, ça reste meilleur à fumer qu’une clope dégueulasse.
Dans le CBD, je retrouve tout ça, sans l’effet psychotrope du THC. ”

Mais plusieurs raisons l’ont poussé à l’abandon du cannabis “traditionnel”. Selon lui, le manque de motivation se faisait sentir quotidiennement, l’impact sur ma mémoire était de plus en plus omniprésent et la “défonce” était de moins en moins qualitative avec le temps. “Ce n’est pas comme au début où tu te marres à fond. Et puis, ça a beau être une drogue douce, la consommation d’une drogue douce reste problématique à mes yeux et je me rendais compte de mon addiction.”

Mon expérience CBD

Un jour, Mathieu fait la rencontre d’une amie qui lui a dit que depuis peu un dérivé du cannabis ne défonçait pas et était légal. “Je me suis dit que ça pourrait être sympa d’essayer.” Mathieu décide alors de tenter cette nouvelle herbe. “J’ai été agréablement  surpris. J’ai retrouvé tous les avantages du cannabis sans les inconvénients.”

Le Cbd s’est avéré être un parfait remplacement pour lui du cannabis. “J’avais tous les avantages sans la grosse défonce qui m’empêchait d’être productif. “ Aujourd’hui, Mathieu explique qu’avec le CBD, ce dernier arrive à substituer le conditionnement qui s’était créé après avoir fumer de la marijuana pendant 10 ans. “ Je peux toujours avoir mon petit rituel où je roule mon pétard, je le partage, je discute et j’ai toujours presque les mêmes goûts qu’avec de la marijuana traditionnelle. Car au final, c’est comme avec une bière, c’est le principe d’échanger, de partager sur ta journée avec tes potes et d’être toujours conscient à 100% qui reste.”



Fumer au volant en toute légalité. “Je n’irai pas jusqu’à fumer un gros pétard devant un flic, mais…” 

“Avant, c’était toujours l’angoisse quand je prenais le volant. Aujourd’hui, je suis plus rassuré de prendre la route après avoir fumé seulement du CBD. Je ne serai pas contrôlé positivement. Je n’irai pas jusqu’à fumer un gros pétard de CBD devant un flic, car je sais que ce n’est pas encore vraiment accepté dans l’esprit général des gens, mais ça joue clairement. Je me sens beaucoup moins dans l’illégalité et bêtement, pour interagir avec les gens, je sais que j’aurai toutes mes capacités mentales. “ (Rappelons qu’en Belgique, conduire sous influence de stupéfiants est punissable de 1100 euros d’amende minimum et de 8 à 5 ans de retrait de permis. La Belgique a d’ailleurs décidé d’investir plus de 300.000 euros dans de nouveaux tests de salive”)


LE CBD  pour réduire sa consommation de marijuana ?

“Avec la beuh avec THC, tu restes défoncé. Même si t’as l’impression que ça va, parce qu’après 10 ans, voilà, tu connais les effets et tu t’y habitues, tu restes quand même un minimum “phasé”. Mais ce n’est pas la même chose. TU n’as pas le côté défonce où tu vas passer ta journée à regarder des “american dad” toute la journée.

Le cbd, je le pense, à terme, sera une étape pour arrêter toute la fumette.
J’aimerais bien arrêter complètement, mais lorsqu’on mixe du CBD avec des cigarettes, il reste toujours la nicotine “ cette putain de saloperie” qui elle, est vendue massivement et qui est très addictive.”



***Attention, cet article a été réalisé en tant qu’information sur les potentiels acheteurs de cbd. Nous condamnons l’utilisation de nos produits sous toute forme de combustion***